KENT, son avatar et moi

(4 avis client)

7,00

Nombre de pages : 96 pages

Date de publication : janvier 2021

ISBN : 979-1035944070

Langue : français

Taille : 23x15x0,5cm

 

Rupture de stock

UGS : 15 Catégorie :

Résumé :

Poids 0,170 kg
Dimensions 23 × 15 × 0,5 cm

4 avis pour KENT, son avatar et moi

  1. Delphine O. – accro2romance

    Merci Solène, pour m’avoir permis de découvrir ce troisième opus sur ta saga ! Surtout que Kent, est un personnage que j’avais fort apprécié dans les tomes précédents.
    Ce petit spin off est une bouffée d’air frais, Kent a beaucoup d’humour, mais à la fois beaucoup d’honneur. Il n’y a pas à dire, c’est un ami fidèle.
    L’auteur nous montre vraiment encore une fois les liens qui unissent tous ces bikers, mais aussi, comment un homme peut, au nom de l’amitié risquait le danger.
    Parce que les rebondissements sont présents, bien écrit et surtout parce que l’auteur fait en sorte de nous rendre in love des protagonistes. Kent et Susu, (jolie dédicace), sont extraordinaires tous les deux, même si j’ai eu envie de gifler Susu a quelques reprises.
    Grrr ! Complètement happé par cette histoire et la plume de l’auteur. Aucun de ses livres ne m’a déçue, et c’est toujours un plaisir pour moi de la lire.
    Ce spin off clôt parfaitement bien cette famille de motard, d’ailleurs ça m’a fait plaisir de voir l’évolution de Pretty et Reck ! Si jamais elle est tenté par un nouveau tome je me dis pourquoi pas ! Car malheureusement mon appétit concernant cette bande de bikers n’est pas rassasié, j’en veux encore et encore !!
    Franchement, n’attendez plus, dévorez-le, car l’auteur fait en sorte de nous rendre accro à eux, ces bikers, tous plus fous les uns que les autres ! Et attachants !

  2. Helene Bretel

    Kent, vous vous souvenez de lui ? Et oui notre superman ? Kent aime son club de moto qui a une belle volonté de vie. Mais il a aussi une activité à côté de cette geek ? Parfois, les choses ne sont pas toujours aussi faciles que prévu. Kent pour moi, il est l’homme à aimant des brebis, mais il ne veux pas que cela, mais ça l’aide parfois.

    Mais quand tout va basculer pour lui, tout est compliqué, car une rencontre peut tout faire basculer et Kent va vivre de façon intense, mais parfois, il ne sait pas comment gérer les choses ? Et cette rencontre si soudaine, si forte, si addictive et tellement compliquée. Parfois, Kent ne sait plus vraiment où donner de la tête. J’aime son comportement, mais attention que cache-t-il vraiment ?Attention tout ne va pas être simple comme je vous disais. Mais ce tome est pour moi complexe intense, mais parfois, il me manque des choses. J’aurai voulu plus de détails car je suis gourmande.

    Ce que j’aime, c’est découvrir le club, et revoir Pretty et toute la bande de voir ce qu’ils sont devenus dix ans plus tard et d’avoir toujours cette sensation de famille, de force et quand un membre a un problème les autres sont là en soutiens. Mais parfois, j’ai l’impression que Kent veux la jouer solo, mais comment il peut gérer les choses et comment s’en sortir ?

    Parfois, je me dis que les choses vont trop vite, que nous passons d’un moment intense, fou et parfois foudroyant en un rien de temps.

  3. Carine S.

    Donc, dans ce tome, nous allons retrouver Kent, le frère de Pretty, il a bien changé en 10 ans. Aujourd’hui, à vingt-huit ans, c’est un jeune homme tout en muscles et c’est devenu un aimant à filles. Bien sûr, il profite des brebis du club, pour lui c’est la solution idéale, à disposition et surtout aucun engagement. Il gère les achats des entreprises du club et cela lui convient très bien. En dehors de cela, il vogue entre les soirées avec ses « frères », les coucheries, son temps avec les enfants de sa sœur. Mais son hobby favori reste le MMORPG (J’explique puisque moi-même je ne savais pas ce que cela voulait dire, merci Solène pour l’éclaircissement : jeux de rôles multijoueurs en ligne). Il y joue quotidiennement et s’est même créée sa propre équipe. Des joueurs qu’il ne connaît que virtuellement, mais à qui il s’est attaché au fil du temps. Surreya (son surnom dans le jeu) en fait partie depuis maintenant deux ans, ils se côtoient tous les jours. Il ne sait rien de son physique, mais il est fasciné par sa voix. Il découvre au détour d’une conversation qu’elle ne demeure pas loin de chez lui. Quand cette dernière l’appelle au secours lors d’une tentative de cambriolage dont elle est victime, il n’hésite pas à lui porter secours. Et là…

    Kent si sûr de lui me fait rire, on pourrait le penser arrogant, mais non… Il est juste beau, lui-même l’affirme et il vit son existence comme il l’entend, entourer des gens qu’il aime. Seulement quand il va rencontrer Surreya de son vrai prénom Susana, sa vie va s’en retrouver chamboulé. OK, il y a le physique, mais ce n’est pas tout. Il existe une attraction entre eux qu’il ne peut expliquer. Quant à elle, c’est une jeune fille qui s’est laissé prendre dans un engrenage, qui malheureusement finit rarement bien et qui a trouvé en lui un soutien sa faille.

    Je suis fan de la plume de Solène, cela depuis la lecture de Pretty et ce titre ne dénote pas. Les apartés avec le lecteur restent un pur bonheur et pour moi cela reste la signature de l’auteure. Mon seul regret, c’est qu’il soit si court. Cependant, tous les ingrédients sont réunis pour en faire un titre à découvrir.

  4. Lucie

    10 ans ont passé. La vie a repris son cours.
    Ici nous suivons Kent. Kent a 28 ans maintenant. Il a bien changé, il s’est musclé, fini le gringalet. Il est toujours chez les Darkpuls, mais en plus Kent est un super geek et il s’est créé une seconde famille virtuelle.

    Peut-on tomber amoureux d’une voix ?

    Kent lui est subjugué par la voix de « Surreya ». Mais voilà « Surreya » a un gros problème. Et Kent vole à son secours. Et là toute sa vie va se retrouver chamboulée par cette femme.

    J’ai beaucoup aimé ce tome. Découvrir Kent, plus homme, plus sûr de lui. Fut un régal.
    Entre Kent et « Surreya » c’est physique, il y a une attraction entre eux qui va les consumer. Mais avant tout, il faut la sauver.
    On découvre aussi que dans le club tout le monde se porte bien, que certaines choses ont évolué.
    Ce tome clôt parfaitement cette trilogies.

    Merci Solene Layken de ta confiance

Ajouter un Avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *